Imprimer cette page
Imprimer en PDF

Présentation publique de mes voeux pour 2016

Beaucoup de monde, ce jeudi soir au Laminoir de Decazeville, pour la présentation de mes voeux à la population.
L'occasion pour moi d'évoquer l'année 2015, marquée par d'horribles attentats et la montée du Front National pour laquelle, nous élus, avons notre part de responsabilité.
J'ai rappelé aussi les avancées sociales en matière de santé, ainsi que nos efforts continus en faveur de la jeunesse avec les création de postes dans l'Education Nationale.
J'ai également évoqué la naissance de notre nouvelle grande région et la victoire de Carole Delga qui en fera l'un des tout premiers pôles d'attractivité économique, culturelle et touristique de notre pays.
A retenir le message d'espoir de la COP 21 et son accord final pour contenir le réchauffement climatique.
C'est un message fort adressé aux jeunes et futures générations.
Enfin, c'est un moment d'émotion que nous a fait partager Gaby Da Silva, avec sa plaidoirie sur le rôle de l'éducation dans la destinée des hommes, qui lui a valu un double prix au Mémorial de Caen.
Que 2016 soit l'année du retour à la confiance et à l'espérance !

 

Voeux à la Presse


Plus tôt dans la semaine j'avais adressé mes voeux pour 2016 à la Presse qui a bien voulu les publier :

«Cette année 2015 s'est terminée comme elle avait commencé.

Nous ne pouvions pourtant imaginer pire dans l'horreur après les actes d'une exceptionnelle barbarie au journal Charlie Hebdo et à l'Hypercacher.

Après la liberté d'expression et la liberté de pensée, c'est la jeunesse et les valeurs qu'elle représente qui ont été visées.

Avec dignité, sobriété et fermeté, le gouvernement a appelé, dès le lendemain du 13 novembre, à l'unité nationale et l'état d'urgence a été prononcé.

Nous pouvons être fiers aujourd'hui qu'à tous niveaux de la République, nous ayons choisi de nous unir contre le terrorisme.

Des mesures fortes qui auraient dû nous dispenser de polémiques et divisions inutiles, comme le débat sur la déchéance de nationalité.

Une mesure qui romprait l'égalité entre Français et dont l'efficacité n'est pas démontrée.

Les polémiques partisanes, les Français ont prouvé qu'ils n'en voulaient plus.

La mobilisation au second tour des élections régionales a permis le rassemblement autour des valeurs républicaines.

C'est sur ce socle qu'il nous faut rebondir et nous, élus, avons notre part de responsabilité.

Il nous faut toujours davantage entendre et répondre au désarroi, aux inquiétudes des Français : crainte du chômage, de la relégation sociale pour eux ou leurs enfants, de l'isolement, de la désertification et de l'abandon des zones rurales.

Tous gouvernements confondus, nos réponses ont été insuffisantes.

Pourtant, 2015 a marqué une étape importante dans les avancées sociales avec la modernisation de notre système de santé et la généralisation du tiers payant et de la complémentaire santé.

Dans le budget 2016, l'imposition sera plus juste, la lutte contre le chômage intensifiée, le pouvoir d'achat des travailleurs modestes renforcé.

Priorité sera toujours donnée à la jeunesse, pour améliorer leurs conditions d'accueil, de formation et faciliter leur accès à la culture.

C'est une réponse à la nécessaire ouverture sur le monde qui induit respect de l'autre et de ses différences.

Les moyens des forces de sécurité seront aussi renforcés.

Mais il nous faut aller plus loin.

Dans ses vœux aux Français, le Président de la République a déclaré un autre état d'urgence, économique et social, avec un plan de formation pour les demandeurs d'emploi, la relance de l'apprentissage, de nouvelles aides à l'embauche pour les PME.

En 2015, nous avons prouvé malgré les tragédies, que c'est dans l'unité que nous trouvons la force d'agir et de relever les défis.

Continuons à nous battre avec la même énergie en gardant en mémoire le message d'espoir, délivré par près de 200 pays, lors de la COP 21, pour contenir le réchauffement climatique.

C'est un signe fort adressé aux jeunes et futures générations.

Grâce à notre mobilisation, 2016 sera l'année du retour à la confiance et à l'espérance.

À vous toutes et tous, à vos proches et tous ceux qui vous sont chers, à tous ceux qui sont dans la peine, j'adresse mes vœux de bonne et heureuse année 2016».


Partager sur Facebook