Imprimer cette page
Imprimer en PDF

J'interroge le ministre sur l'avenir de la sous-préfecture de Villefranche-de-Rouergue

Ce mardi, j'ai interrogé le Ministre de l'Intérieur sur l'avenir de la Sous-Préfecture de Villefranche-de-Rouergue, au regard des rumeurs laissant entendre qu'elle serait menacée de fermeture.

J'ai rappelé son rôle essentiel non seulement comme garante de la continuité de l'Etat mais également comme actrice privilégiée pour le développement économique et social de notre territoire.

Manuel Valls a affirmé partager «le souci de garantir dans tous nos territoires, notamment dans un département comme le vôtre, la continuité de l'Etat et l'égal accès aux services publics» en rappelant que le réseau des sous-préfectures était «un élément de notre cohésion sociale et territoriale».

Il a indiqué qu'il souhaitait faire évoluer ce réseau: «Il ne s'agit pas de supprimer les sous-préfectures ou de réduire drastiquement leur nombre, mais de procéder à des ajustements de réseau pour que chaque arrondissement corresponde bien à un bassin de vie pour lequel une demande de l'Etat s'exprime».

Il a conclu en disant «les arguments que vous avancez ne manquent pas de forceet seront étudiés avec le plus grande attention».

Voir l'article de la Dépêche : http://www.ladepeche.fr/article/2013/03/21/1587425-villefranche-de-rouergue-marie-lou-marcel-interpelle-le-ministre-de-l-interieur.html

Une motion de censure pour rien...

Mercredi, Jean-Marc Ayrault a répondu à la motion de censure déposée par la droite qui n'était qu'une opération de communication visant à resouder une UMP toujours divisée.

Le Premier ministre, lui, a fait preuve de hauteur de vue en rappelant sa mission: «traiter l'urgence économique, vaincre le chômage de masse, défaire l'injustice.»

Face à une droite qui a conduit notre pays dans l'impasse, Jean-Marc Ayrault a donné son cap: parvenir à l'équilibre des comptes publics en 2017, stabiliser et rendre plus juste la fiscalité, rendre nos entreprises plus compétitives, assurer une plus grande sécurité aux salariés, assainir et rendre plus juste la protection sociale, redonner une place à la jeunesse dans notre pays, faire vivre les principes de laïcité et d'égalité des droits.

Le projet de loi de refondation de l'Ecole de la République est votée

Engagement de campagne de François Hollande, le projet de loi d'orientation et de programmation pour la refondation de l'École vient d'être adopté mardi en première lecture à l'Assemblée nationale par 320 voix contre 227.

Les grandes orientations de ce projet s'articulent autour d'objectifs simples :

  • Réinvestir dans les moyens humains avec notamment la création de 60 000 postes dans l'Éducation nationale en 5 ans et la création des écoles supérieures du professorat et de l'éducation.

  • Donner la priorité à l'école primaire en ré-équilibrant les rythmes sur la semaine, les moyens au primaire et à la maternelle.

  • Renforcer les politiques de réussite éducative en luttant contre le décrochage scolaire par le dispositif "Plus de maîtres que de classes" qui permettra la création de7000 nouveaux postes d'encadrement pédagogiquedans les zones difficiles.

  • Favoriser la réussite de tous dans le second degré en valorisant l'enseignement professionnel et aussi en renforçant le service public de l'orientation.

  • Faire entre l'école dans l'ère numérique par le développement des ressources pédagogiques et la formation des personnels.

  • Faire évoluer le contenudes enseignements, les modes d'évaluation et renforcer un socle commun de connaissances pour tous.

  • Améliorer le climat scolaire pour les élèves, les professeurs et les parents.

Actions dans la circonscription

Portes ouvertes dans les établissements scolaires Ouest-Aveyronnais

Légende photo: prise de parole au lycée Beauregard

De nombreux établissements scolaires de la circonscription avaient choisi de tenir des opérations «portes ouvertes» ce samedi 16 mars.

Le but étant, en cette période de choix d'orientation pour les élèves, de donner à voir aux futurs collégiens, lycéens ou étudiants.

Je me suis rendue dans deux lycées de la circonscription pour y représenter la collectivité régionale: au lycée des métiers du bois et de l'habitat à Aubin puis au lycée agricole Beauregard à Villefranche-de-Rouergue, deux établissements au contenu pédagogique particulièrement professionnalisant.

J'ai salué les équipes pédagogiques dont la qualité du travail et de l'investissement a été récompensée par l'affluence des futurs élèves et parents d'élèves à ces rendez-vous «portes ouvertes».

La Région mobilise des moyens financiers très importants pour assurer aux lycéens les meilleures conditions d'accueil, d'études et de confort dans leur vie scolaire. En dix ans, 9 nouveaux lycées ont ouvert et 10 000 places ont été créées ou rénovées pour faire face à l'augmentation des effectifs en Midi-Pyrénées.

2ème salon de l'artisan de Capdenac

Légende photo: inauguration officielle du deuxième salon de l'artisanat

Ce même samedi, j'ai également répondu à l'invitation du l'union des artisans et des commerçants du Capdenacois qui tenait sur le week-end son événement biennal: le salon de l'artisan.

C'est à la salle Agora qu'une trentaine d'artisans du canton exposaient leurs savoir-faire et tenaient donc salon.

La première journée de la manifestation avait déjà permis d'attirer plus de 600 visiteurs. J'ai salué l'audace des bénévoles de l'association qui ont su en temps utile oser la création de ce salon qui, aujourd'hui, est plébiscitée par le public.

J'ai également insisté sur le mérite de sa double ambition: être une vitrine des savoir-faire locaux mais aussi être un vecteur d'échanges économiques et commerciaux.

Lors de l'inauguration, au cours de laquelle de nombreux artisans étaient présents, j'ai expliqué la cohérence des actions régionales et gouvernementales prises en direction de ce qu'il convient d'appeler la plus grande entreprise de France: contrats d'appuis, abondement en direction des plates-formes d'Initiatives Locales ou encore du Fond Régional de Garantie OSEO pour la Région Midi-Pyrénées; pacte pour l'artisanat, CICE, contrat de génération, création de la BPI pour le gouvernement.

MCEF Decazeville-Aubin: une vidéo pour promouvoir le métier de chaudronnier

Légende photo: lancement de la vidéo «métier de chaudronnier» à la MCEF de Decazeville

La MCEF du Bassin, que je préside, avait programmé le lancement, ce lundi matin, d'une vidéo pour assurer la promotion de la formation de chaudronnier-formeur de métal, dispensée par le GRETA et le lycée La Découverte.

J'ai présenté cet outil pédagogique, rendu possible par un financement régional, aux acteurs concernés par l'accueil, l'information et l'orientation des demandeurs d'emploi.

Trois stagiaires qui ont bénéficié de cette formation ont pu faire un retour de leur expérience et deux chefs d'entreprises ont pu aborder les difficultés de recrutement dans cette filière.

Cette formation est composée d'une pré-qualification (280 heures en centre, 98 heures en entreprise), du 13 mai au 26 juillet, et d'une qualification (470 heures en centre, 175 heures en entreprise), du 26 août 2013 au 14 janvier 2014.

Une information collective suivie d'un recrutement aura lieu le jeudi 28 mars, à 9 heures (se présenter avec un CV), à la Maison commune emploi formation.

Renseignements au 05 65 43 86 15 ou au 05 65 67 87 62.


Partager sur Facebook