Imprimer cette page
Imprimer en PDF

Obstruction à l'Assemblée


L'opposition, lors des débats sur le projet de loi relatif au "Mariage pour tous", a déposé plus de 5000 amendements, soit disant pour susciter le débat.
En vérité, ces 5000 amendements (dont nombre d'entre eux étaient des copiés/collés) ont été surtout prétexte à retarder non seulement l'examen de ce texte mais encore de tous les textes importants que nous devons examiner : loi sur la séparation des activités bancaires, lois de refondation de l'école etc.
Avec des arguments et des propos parfois très tendancieux et très spécieux qui montre que, 15 ans après l'adoption du PACS, elle semble n'avoir toujours pas admis l'évolution de notre société, la Droite a à la fois montré un visage peu avenant mais également empêché le parlement d'étudier d'auters textes qui doivent améliorer le quotidien des Français.
Elle repproche à la Gauche de "monter en épingle" ce texte de loi mais fait absolument tout pour éviter de parler d'autres choses. il est vrai que là, nous devrions faire le bilan désastreux de ces 5 dernières années...
C'est la raison pour laquelle, à cause de sa politique d'obstruction consistant à présenter 30 fois le même amendement sous des formes différentes, l'Assemblée a siégé matin, midi, soir et nuit du lundi au dimanche compris depuis 15 jours.
Ce ne sont pas de telles méthodes qui réconcilieront nos concitoyens avec la vie publique.
Face à cette politique d'obstruction, j'ai soutenu vendredi après-midi l'un des articles de ce texte de loi - le 13 bis - afin de mettre en avant d'adapter ce texte à des problématiques liées à la ruralité.


Partager sur Facebook