Imprimer cette page
Imprimer en PDF

Loi sur la fin de vie : une occasion manquée


La loi Claeys-Leonetti créant de nouveaux droits en faveur des malades et des personnes en fin de vie a été adoptée mercredi.

Au cours de l'examen de ce texte, j'ai voté un amendement de mon collègue Jean-Louis Touraine, amendement dont j'étais cosignataire.

Cet amendement qui n'a pas été adopté permettait d'aller plus loin que le dispositif prévu par ce texte et d'aller dans le sens de ce qu'attendent 96% de nos concitoyens.

En effet, celui-ci, pour ce qui est des moyens de mettre un terme aux souffrances d’une personne en fin de vie s’apparente plus à un « laisser mourir » qu’à une aide  active à « aider à mourir »

Or aujourd’hui beaucoup de nos concitoyens sont sensibles à ce que leurs derniers moments de leur existence ne s’apparentent pas à un calvaire.

Ils sont extrêmement sensible au fait de pouvoir bénéficier de la fin de vie qu’ils estiment la plus digne pour eux.

Ce sont eux qui sont les mieux à mêmes de dire si leur vie méritent d’être prolongées !

Eux seul qui, face à la souffrance physique, face à la détresse psychologique et morale qu’ils éprouvent , sont capables de dire s’ils souhaitent continuer ou non à vivre.

Le droit à choisir sa mort est un droit strictement individuel que nous devons tous respecter et pour cela que nous devons encadrer. C’est sur cela que nous devons légiférer et ainsi mettre un terme à cette hypocrisie qui fait que 3000 à 4000 personnes, chaque année, terminent leur vie grâce à l'accompagnement d'un médecin.

Bien sûr, les soins palliatifs doivent être développés mais ce développement doit s’effectuer en complément du combat contre  un acharnement thérapeutique qui se ferait au détriment des droits les plus élémentaires de la personne. 

Comme cela a été dit en 1ère lecture :
« C’est la volonté de la personne qui doit prévaloir, et sa capacité à apprécier ce qui est digne ou indigne doit lui être reconnue. »

AGENDA

Samedi 10 octobre :

10h : AG du Secours Populaire

Lundi 12 octobre :

Permanence Decazeville

Mardi 13 octobre :

10h30 : Réunion bureau Groupe SRC

11h : Réunion Groupe SRC

13h30-15h00 : Commission d'enquête DGF : audition d’une forte délégation de l’ACC’DOM (Association des Communes et Collectivités d’Outre-Mer)

15h-16h : Questions au gouvernement

16h15-18h15 : Commission d'enquête DGF : table ronde « Numérique – Réseaux d’initiative publique » (AVICCA + FIRIP)

18h15-19h15 : Commission d'enquête DGF : audition de M. François PATRIAT (sous réserve)

Mercredi 14 octobre  :

8h30 : Réunion des commissaires SRC à la CAE

9h30 : CAE :  Présentation du rapport de la mission d’information sur la filière bois-forêt
(Mme Pascale Got, rapporteure)

13 h 30 à 15 h 00 : Commission d'enquête DGF : Audition de l’Association des directeurs généraux des Communautés de France (ADGCF) 

15h-16h : Questions au gouvernement

16 h 15 -18 h 15 : Commission d'enquête DGF :  Table ronde « Eau & Assainissement »

18 h 15 -19 h 15 : Commission d'enquête DGF : Audition de M. Patrice CARVALHO, député


Partager sur Facebook