Imprimer cette page
Imprimer en PDF

Laguiole : La Justice a tranché

Après la décision de Cour de justice européenne supprimant la marque «Laguiole» pour les couteaux et autres objets tranchants, j'ai fait part de ma réaction sur un dossier que je suis depuis longtemps avec la plus grande attention :

 «les couteliers de Laguiole ont gagné une première victoire devant la Cour de justice de l'Union européenne, qui dans son arrêté du 5 avril dernier, entérine une première décision rendue en 2014, en leur permettant d'apposer le nom Laguiole sur l'ensemble de leurs produits. Je me réjouis de cette décision…»

Pointant ce qui jusque-là tenait, à ses yeux d'une «cruelle injustice pour les artisans, ancestralement installés sur l'Aubrac, qui ont été spoliés au profit d'usurpateurs et leurs contrefaçons !», j'ai mis en avant «la ténacité des couteliers, à commencer par celle de Thierry Moysset, P.-D.G. de La Forge Laguiole, qui depuis de longues années étaient privés du droit à l'utilisation du nom de Laguiole, et à l'implication de l'ensemble des acteurs locaux», et salué la décision de la justice européenne annulant la marque Laguiole.

Pour moi, il s'agit là, d'«une bonne nouvelle après la reconnaissance des indications Géographiques pour les produits non alimentaires, inscrite dans la loi Hamon sur la Consommation de 2014 pour laquelle je m'étais fortement investie ! J'avais d'ailleurs pris l'exemple des couteaux Laguiole pour mettre en exergue les savoir-faire des artisans locaux, emblématiques du territoire.»

«il reste maintenant, pour les couteliers, à obtenir le label «Indications Géographiques» au niveau national et que cette reconnaissance soit également agréée par l'Europe !»

C'est un point de vue similaire que défend la présidente de la Région Occitanie Carole Delga qui parle d'«une victoire décisive, non seulement pour les couteaux de Laguiole, mais aussi pour tous les produits manufacturés made in Occitanie. Nous avons dans notre région des savoir-faire et des artisans d'excellence qui font notre réputation bien au-delà de nos frontières… Et de nombreux produits dont la notoriété et la qualité constituent une vitrine exceptionnelle pour notre région et assurent des retombées économiques locales importantes.»

En octobre dernier, la présidente de Région s'était félicitée de la décision de la Cour de Cassation en faveur de la commune de Laguiole, elle aussi engagée dans une bataille judiciaire contre l'entreprise de la région parisienne. Elle persiste et signe en rappelant : «je tiens à réaffirmer le soutien de la Région à la commune de Laguiole mobilisée pour défendre son nom et ancrer le travail et les produits des couteliers laguiolais sur son territoire. Nous serons attentifs à la décision que doit rendre prochainement la Cour d'appel à ce sujet.»




Partager sur Facebook