Imprimer cette page
Imprimer en PDF

La France doit se mobiliser pour l'accueil des réfugiés

Les Français sont de plus en plus choqués par le sort des réfugiés du Moyen-Orient qui fuient l’horreur de leur pays au risque de rencontrer la mort à nos frontières. 

Après les nombreux drames qu’ont connu la Méditerranée et l’île de Lampedusa en Italie, après la découverte en Autriche d’un camion frigorifique transformé en tombeau pour 71 migrants (hommes, femmes et enfants), c’est hier la photo d’un enfant échoué sur une plage turque qui nous a bouleversés.

Face à cette situation insupportable et aux drames qui se succèdent aux frontières de notre continent, la France et l’Europe doivent jouer pleinement leur rôle en accueillant ces réfugiés.

Le président de la République, François Hollande, et la Chancelière allemande, Angela Merkel, ont annoncé jeudi des initiatives à venir pour répondre à la détresse des milliers de demandeurs d’asile.

Cette mobilisation européenne doit se traduire par des actions concrètes.

La France, patrie des Droits de l’Homme se doit de monter l’exemple.

Des initiatives locales ont été prises.

Jean-Christophe Cambadélis et Pierre Cohen, président de la Fédération Nationale des Elus Socialistes et Républicains (FNESR), ont appelé l’ensemble des élus locaux socialistes et apparentés à une grande mobilisation pour les réfugiés, en structurant un réseau de villes solidaires prêtes à s’engager à accueillir des familles sur leur territoire.

Nous nous devons de répondre dès maintenant, concrètement, aux drames que connaissent ces hommes, ces femmes et ces enfants qui cherchent à échapper aux guerres qui secouent leurs pays d’origine.

Comme l’a rappelé Martine Aubry « Quand on reçoit 10, 15, 20 personnes ça ne change rien à l'équilibre d'une ville. Simplement, on fait preuve enfin d'humanité.
Si l’Europe n’est plus capable de montrer cette humanité, alors à quoi cela sert de vivre dans le même monde ?” »


Partager sur Facebook