Imprimer cette page
Imprimer en PDF

L'ambition agricole de François Hollande pour la France  

Lors du Salon de l'agriculture, le 28 février 2012, François Hollande a échangé de manière très fructueuse avec l'ensemble des acteurs de la filière agricole et agroalimentaire.

Devant les organisations professionnelles agricoles à Montpellier le 29 mars, il est revenu sur le projet d'avenir qu'il propose pour ce secteur, marquant ainsi son attachement à ce secteur stratégique pour notre pays.

L'agriculture doit aujourd'hui relever un triple défi :

  • le défi de la souveraineté agricole et alimentaire,

  • le défi économique et social pour garantir aux agriculteurs un juste revenu

  • enfin le défi environnemental en réduisant la dépendance aux énergies fossiles, aux engrais et aux pesticides.

Malgré les solides atouts de notre agriculture, sa compétitivité a été affaiblie au cours de la présidence Sarkozy par une logique de dérégulation, la France étant passée du 1erau 3erang des agricultures européennes.

C'est pourquoi François Hollande entend engager le changement qui permettra de redresser notre agriculture et d'assurer sa pérennité.

Pour cela, il veut promouvoir le développement d'agricultures de productions diversifiées, durables et performantes sur l'ensemble des territoires. Ces productions devront miser sur la qualité, la valeur ajoutée et la spécificité des produits et intégrer la demande croissante de nos concitoyens pour des produits locaux et des produits bio. C'est la meilleure façon de répondre ainsi aux exigences de nos concitoyens sur le marché intérieur et de muscler fortement nos exportations sur les marchés extérieurs.

Par ailleurs, la valeur ajoutée générée par l'ensemble de la filière devra être répartie de façon plus équitable entre producteurs, transformateurs et distributeurs. C'est la raison pour laquelle il faudra renforcer le lien entre l'industrie agroalimentaire et les agriculteurs, favoriser l'organisation collective des producteurs, modifier les rapports de négociation et améliorer les outils de contractualisation. La mobilisation des crédits européens et des Régions viendront en appui de ces objectifs.

Notre candidat entend également réformer avec les collectivités locales la gestion du foncier et dynamiser la politique d'installation pour les jeunes agricultures.

François Hollande se battra anfin pour préserver le budget communautaire et le budget de la PAC qui devra mieux réguler les marchés et être un moyen pour encourager les productions génératrices d'emploi. Il veillera à ce qu'il y ait une répartition plus équitable des aides entre les types de production, notamment entre éleveurs et céréaliers.

Il souhaite également que les aides en faveur de l'environnement soient mobilisées de façon ambitieuse et pragmatique en France.

Il propose enfin une gestion régionale des aides du second pilier de la PAC.

Le projet d'avenir que François Hollande propose permettra de dégager l'agriculture des aléas des crises en l'ancrant de façon pérenne dans les territoires comme une source majeure de création de richesses. Pour relever ce défi, c'est une nouvelle approche politique qu'il met en avant: celle du contrat plutôt que la contrainte, dans le cadre d'un dialogue social et professionnel confiant et constant avec l'ensemble des acteurs des filières concernées.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Meeting avec Jérôme Cahuzac

Samedi 31 mars 2012

16 h

Théâtre Municipal

Quai de la Sénéchaussée

Villefranche-de-Rouergue

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Partager sur Facebook