Imprimer cette page
Imprimer en PDF

Conférence parlementaire sur l'Agriculture

J'ai participé jeudi à Paris à la Conférence parlementaire sur l'Agriculture qui avait pour thème : La réforme de la PAC (Politique Agricole Commune) : un nouveau contrat social ?

J'ai évoqué le verdissement du 1er pilier de la PAC :

"Je pense pour ma part qu'il est absolument nécessaire de concilier économie et écologie et que le respect environnemental sera de plus en plus un facteur de croissance économique. (...) A cet effet, il faut rappeler que le gouvernement a pris l'engagement de soutenir un verdissement de ce 1er pilier à hauteur de 30%, ce qui montre une réelle volonté politique. La France entend demeurer sur les 3 critères de la Commission: maintien des prairies permanentes, diversité des assolements, présence d'infrastructures agro-écologiques et de surfaces d'intérêt environnemental."

Et j'ai également abordé le thème de la nécessaire régionalisation du 2e pilier de la PAC :

"L'un des aspects les plus importants également pour un pays aussi divers que le nôtre en matière agricole, c'est, bien entendu, le développement rural qui constitue le 2e pilier de la PAC. On sait que l'engagement de campagne du Président Hollande sur ce sujet est de régionaliser ce 2e pilier, au plus près des réalités économiques, sociales et environnementales. L'échelon de la région est somme toute, logique puisque pour la période 2007-2013 avec le FEADER, le programme de développement rural hexagonal (PDRH) comporte un socle commun et 21 volets régionaux spécifiques. (...) Je suis persuadée que l'échelon régional est l'échelon pertinent, pertinent aussi en termes d'aménagement du territoire".

Place Irénée Quintard - Firmi

C'est une place Irénée-Quintard - du nom du maire de Firmi de 1945 à 1965 - flambant neuve que j'ai inaugurée vendredi soir aux côtés de Jean-Pierre Ladrech, maire de Firmi, de son équipe et des élus du Bassin.

305000 euros cofinancés par la municipalité, le Conseil Régional, le conseil général et le SIEDA et 10 mois de travaux auront été nécessaires à cette réalisation. Ces travaux se sont inscrits dans le cadre de la construction de la médiathèque et de l'enfouissement des réseaux.

Le résultat est magnifique et participe à donner une image nouvelle de la cité firminoise en donnant à la place un prolongement naturel depuis le centre-ville et un cachet qui en fera sans doute un lieu d'animations.

Festival des chevaux de traits - Baraqueville

L'espace d'un week-end, Baraqueville fût la capitale régionale du cheval de trait.

L'occasion pour le Ségala de montrer, une fois encore, son savoir-faire dans l'organisation d'événements agricoles de grande ampleur.

Cette manifestation, réunissant plusieurs dizaines d'éleveurs, venant parfois de fort loin, a été l'occasion de nouer des rencontres entre professionnels, mais aussi d'échanger avec le public. Mérens, Castillon, Anglo-arabe, mule des Pyrénées...

Midi-Pyrénées est le berceau de plusieurs races de chevaux qui sont intimement liées à l'histoire de ses territoires, des chevaux compagnons des régiments de hussards, aux convoyages des routes de transhumance ou aux échanges transfrontaliers avec la péninsule ibérique...

Ce festival régional du cheval de trait revêt, à mon sens, une double importance, à la fois pour la conservation des animaux de races pures mais aussi sur le plan pédagogique en faisant découvrir l'élevage à un public large et notamment aux plus jeunes.

La Région a soutenu cette manifestation qui, au-delà des professionnels, s'ouvre également au grand public avec de nombreuses animations.

Maison des services - Najac

La communauté de communes avait choisi d'ouvrir les portes de sa maison des services suite à la réhabilitation de la superbe bâtisse qui l'abrite.

Cette réalisation procède de la volonté de la collectivité de doter les services d'aides à la personne et aux habitants de son périmètre de moyens de travail adaptés.

Lors de ce moment convivial que fut l'inauguration, j'ai tenu à rappeler que l'intercommunalité, c'est un projet de développement solidaire, qui implique d'apprendre à mettre en commun ses forces dans certains secteurs.

J'ai également souligné que «si l'Histoire montre qu'elle n'avait rien d'évident, la république décentralisée est désormais notre bien commun et ce quelles que soient nos différences politiques».


Partager sur Facebook