Imprimer cette page
Imprimer en PDF

Examen en séance du budget Agriculture 2014

Je suis intervenue hier à l'Assemblée nationale pour défendre le budget agriculture 2014 en qualité de rapporteure pour avis sur les crédits de la cette mission.

J'ai, tout d'abord, tenu à rendre hommage à l'action du ministre, Stéphane Le Foll, pour son rôle dans la renégociation de la PAC.

Comme je l'ai souligné «la PAC réformée préserve les intérêts de nos agricultures» avant de rappeler que la France percevrait 9,1 milliards d'€ d'aides directes pour la période 2014-2020, soit sensiblement le même montant que pour la période 2007-2013.

J'ai précisé mon propos en détaillant le montant de ces aides européennes: «le taux de cofinancements communautairesde l'Indemnité Compensatoire de Handicap Naturel (accordée aux agriculteurs implantés en zone défavorisés) est passée de 55 à 67,5% (...) La part nationale de prime au maintien du troupeau de vaches allaitantes sera, elle, transférée dès 2014 sur le budget communautaire».

Après avoir salué les initiatives prises en faveur des mesures agro-environnementales «avec des crédits en hausse de 15 millions d'€», de l'installation des jeunes agriculteurs, de la «maîtrise des risques en matière de matière de sécurité alimentaire» et de l'Office national des Forêts, j'ai conclu mon intervention en rappelant que, connaissant bien la situation, la souffrance et les attentes des agriculteurs situés en zones défavorisés, j'invitais mes collègues à voter pour un budget qui «témoigne de l'engagement de M. Le Foll aux côtés de ceux-ci pour une agriculture résolument tournée vers l'avenir».



Partager sur Facebook