Imprimer cette page
Imprimer en PDF

Bonne année 2015 !

Deux années consacrées au redressement de nos comptes publics étaient un préalable nécessaire pour retrouver la croissance.

A l'aube de cette nouvelle année, des signaux positifs apparaissent :

- Rétablissement de l'équilibre financier de notre pays. Il sera poursuivi avec une baisse de la dépense publique de 21 millions d'euros dans le budget 2015.

- Taux de croissance de la France en 2015 estimé par  l'INSEE autour de 1%.

Ces signaux laissent présager une  économie plus compétitive et une amélioration de l'emploi.

Dans le même temps, les impôts vont baisser pour la première fois depuis 5 ans. Cette baisse va bénéficier en priorité aux foyers les plus modestes. Les retraités et salariés les moins aisés, devenus imposables du fait des mesures budgétaires prises sous la précédente législature, sortiront de l'imposition.

Cette embellie est le fruit de tout ce qui a été entrepris depuis deux ans et demi, pour relancer les investissements et la compétitivité des entreprises, et qui monteront en puissance en 2015 : le crédit d'impôt compétitivité-emploi, le pacte de compétitivité qui  simplifie les règles applicables aux entreprises, le pacte de responsabilité et de solidarité qui permet de diminuer le coût du travail.

L'année législative a été dense :

Des textes forts ont été adoptés d'une part en direction de l'artisanat, du commerce et des TPE pour valoriser les savoir-faire, redynamiser les commerces proximité et simplifier les régimes de l'entreprise individuelle ;  d'autre part en direction des consommateurs pour leur garantir une meilleure protection et une meilleure défense de leurs droits notamment par l'action de groupe.

La loi sur la transition énergétique et la croissance verte fera de la France, déjà citée en référence au niveau international, une puissance écologique de premier plan.

La loi d'avenir pour l'agriculture répond aux attentes du monde agricole en favorisant l'installation des jeunes et la préservation des espaces.

La loi sur l'adaptation de la société au vieillissement, maintes fois promise, est enfin adoptée. Elle se résume en trois mots : anticipation, adaptation, accompagnement.

Enfin la nouvelle organisation territoriale, avec des régions stratèges au territoire élargi, aux compétences étendues  avec des moyens à renforcer, décupleront leur force et leur compétitivité. Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon auront ensemble un avenir à bâtir dans tous les domaines.

Dès le début 2015, la Loi Macron pour la croissance et l'activité sera discutée à l'Assemblée Nationale. S'inscrivant dans la lignée de nos  objectifs, je veillerai et me battrai pour qu'elle respecte nos engagements.

En cette nouvelle année 2015, je n'ignore rien des difficultés quotidiennes auxquelles sont confrontés nombre de nos concitoyens, de nos entreprises, de nos artisans et commerçants. Ces difficultés pourraient les inciter à se tourner vers des partis qui instrumentalisent  leur colère et leur  désarroi.

Je leur demande de ne pas se laisser entrainer, de ne pas perdre confiance.

Nous aurons besoin de réunir toutes les énergies. C'est ainsi que nous serons plus compétitifs, que nous créerons des emplois durables, que nous redonnerons à tous,  confiance et optimisme, que nous bâtirons une société plus juste et plus fraternelle.

.A cette période charnière, je serai comme toujours à votre écoute  et porterai votre voix et vos revendications à l'Assemblée Nationale.

A vous toutes et à vous tous, à vos proches et à vos êtres chers, j'adresse mes plus sincères vœux de bonne et heureuse année 2015.


Partager sur Facebook