Imprimer cette page
Imprimer en PDF

Le label "100% fait maison" pour l'Oustal del Barri



Vendredi, je me suis rendue à  l’Oustal del Barry à Najac pour un événement festif et convivial mettant à l’honneur la cuisine de notre territoire.

Lors de l’examen du projet de loi Consommation à l’Assemblée, nous avions  introduit dans ce texte la reconnaissance du « fait maison » pour les restaurateurs qui cuisinent des plats à partir de produits frais, bruts ou traditionnels ;  mention qui permet de distinguer des plats entièrement cuisinés sur place des plats industriels simplement réchauffés ou assemblés.

Claude Izard, président des Cuisineries gourmandes, qui se bat depuis 30 ans pour la qualité alimentaire et la dimension artisanale des métiers de la restauration, a remis à  Rémy Simon la plaque du « 100% fait maison », un label défendant une cuisine 100% fait maison avec l’utilisation de 70% de produits frais régionaux minimum et la transparence avec la  traçabilité des produits en matière d’origine et de fournisseurs.

Je ne pouvais que me réjouir de cette initiative qui s’inscrit dans la même logique que celle  du projet de loi consommation.

Lors de la remise de la plaque, Claude Izard a tenu des propos similaires à ceux que nous avions tenus en commission des Affaires économiques : «il y a ceux qui réchauffent des plats, et puis il y a les véritables chefs qui cuisinent avec les produits bruts».

Il a également salué l’adoption du projet de loi Consommation :  «C'est très bien d'avoir voté ce texte qui s'étend aux métiers de bouche car il est important de valoriser notre métier.»

J’ai, pour ma part, insisté sur la démarche qualitative engagé par Rémy Simon et son épouse à la tête de l’Oustal del Barry et rappelé qu’à son attachement au « bien manger », Rémy Simon y ajoute celui du bon produit, du savoir-faire et de la transmission et de la nécessaire lisibilité pour le consommateur.

J’ai conclu en disant combien «cette récompense était méritée pour Rémy Simon » !


Partager sur Facebook