Imprimer cette page
Imprimer en PDF

Lutte contre le terrorisme et engagement de la France en Irak

J'étais dans l'hémicycle de l'Assemblée nationale, mercredi, lorsqu'aux alentours de 17 heures la nouvelle de la mort de l'otage français Hervé Gourdel s'est propagée, au moment où le Premier ministre, Manuel Valls, terminait sa réponse aux chefs de groupe à propos de l’intervention française en Irak. 

A la fin de son discours, le Premier ministre a réagi à cette information : «C'est difficile à dire ici tant que je n'ai pas encore confirmation. Mais les informations nous avaient déjà été données ce midi. Je fais attention à toute déclaration à l’Assemblée.» Il a été ensuite applaudi par l’ensemble des députés restants. 

Hélas, la nouvelle de la mort de notre compatriote tué par ses ravisseurs a été confirmée officiellement quelques instants plus tard. Cette nouvelle qui suscite colère et tristesse parmi toute la nation nous oblige à la dignité et à la retenue comme le réclame la famille d'Hervé Gourdel. 

Les drapeaux sont en berne et un deuil national de trois jours à compter de vendredi est observé.

Lors de la séance de mercredi, le Premier ministre avait justifié l'engagement militaire de la France en Irak.

Intransigeant, Manuel Valls a fait montre de fermeté. «Ce n'est pas notre intervention qui nous expose au terrorisme», a-t-il expliqué. «Nous ne faillirons pas, nous ne tremblerons pas. Face à la menace, face au chantage, la France ne cède pas», a poursuivi le premier ministre.

«Nous resterons impliqués, le temps nécessaire, jusqu'à ce que l'armée irakienne ait retrouvé la supériorité», s'est encore engagé le chef du gouvernement.

Si l'intervention française s'inscrit vraisemblablement sur le long terme, un combat «de longue haleine», Manuel Valls a dressé une ligne rouge: «Nous n'engagerons en revanche pas de troupes françaises au sol.»

Hors de question par ailleurs de frapper en Syrie, a-t-il précisé. Toutefois, Paris exclut toute alliance avec Bachar el-Assad et s'engage à soutenir l'opposition syrienne «modérée».

Tout au long de son discours, le ton de Manuel Valls a été volontairement fédérateur, empreint d'une certaine gravité. «Un péril mortel s'étend au Moyen-Orient. La stabilité de la région et, au-delà, la sécurité du monde est menacée par le groupe terroriste», a-t-il lancé en préambule, assimilant Daech, l'acronyme arabe de l'EI, à «un rassemblement d'assassins, pour qui la vie humaine est sans valeur» et à «une insulte» à l'Islam.

«La France assume ses responsabilités, parce qu'elle est membre permanent du Conseil de sécurité. Parce que la sécurité de l'Europe est menacée. Parce que notre sécurité nationale est en jeu, comme elle ne l'a jamais été au cours de ces dernières années.» Au passage, Manuel Valls a saisi l'occasion pour rappeler la nécessité d'une Europe de la défense.

«Dans la majorité ou dans l'opposition, quand à chaque fois nous faisons face à ce type de danger, nous devons aussi soutenir et rendre un hommage appuyé à l'ensemble de nos services intérieurs et extérieurs qui agissent (...) avec courage et détermination pour protéger nos compatriotes», a enchaîné le premier ministre sous les applaudissements.

Samedi 20, j'ai inauguré la 1ère Biennale de Céramique de Villefranche de Rouergue. 

Durant le week-end des Journées du Patrimoine, la Commune et ses partenaires proposaient un parcours céramique en Bastide.

Au programme, un grand marché des potiers sur la place Notre-Dame, un espace gourmand sur la place avec les restaurants gastronomiques de la ville, un atelier de sculpture, une initiation au tournage, des expositions au musée et dans les galeries d’art contemporain.

L'occasion  de mettre à l'honneur les métiers d'art et l'artisanat de notre territoire.

J'ai assisté samedi dernier à la fête des élus de Saint-Salvadou et de Foissac. L'occasion de moments de convivialité et d'échanges entre les élus et les habitants.

AGENDA

Vendredi 26 septembre :

9h-11h30 :  CA de la MCEF de Decazeville

11h30-14h30 : Permanence Decazeville

15h30 inauguration de la Foire exposition de Rieupeyroux

Samedi 27 septembre :

17h : fête des élus à Najac

Lundi 29 septembre :

9h-12h : permanence Decazeville

Mardi 30 septembre :

10h30 : Réunion du bureau du groupe SRC

11h-13h : Réunion du groupe SRC

16h15 : Audition pour la Mission d'information sur les SIQO


Partager sur Facebook